Actualités & Blog

Mon Bulbe va-t-il refleurir l'Année Prochaine ?
Parfévrier 20, 20170 Commentaires

Mon Bulbe va-t-il refleurir l'Année Prochaine ?

La plupart des bulbes possèdent une structure de réserve qui leur permet de passer l’hiver en repos végétatif avant de redémarrer à la saison suivante. Ils ont donc la capacité de refleurir.
Attention, cette aptitude sera néanmoins variable et liée à différents facteurs tels :

LE CLIMAT

Certains bulbes non rustiques sensibles au froid ne seront vivaces que sous climat doux.Dans les régions aux climats plus tempérés, voire continentaux ou montagneux, ils seront détruits par le gel. C’est le cas de beaucoup d’espèces de bulbes de printemps : les dahlias, les bégonias, les cannas, les arums par exemple. Pour leur donner leur chance, couvrez-les d’un épais paillis végétal,ou déterrez-les avant les gelées et mettez-les au frais et au sec.

LES CONDITIONS DE LA CULTURE

Pour les bulbes naturellement rustiques, il est néanmoins nécessaire de les laisser recharger leurs réserves avant l’hiver. Il faut donc éviter de couper leurs feuillages avant leur jaunissement total. C’est le cas des tulipes, jacinthes, narcisses, crocus…

LEUR MODE DE MULTIPLICATION

Pour certains bulbes, une fois fleuri, le bulbe mère disparait, et des petits bulbilles se développent autour de lui. S’ils sont protégés du gel, ils se développeront l’année suivante, mais mettront plusieurs années pour grossir et avoir la capacité de fleurir. C’est le cas des glaïeuls, acidantheras, etc…
Certains bulbes ont une très forte capacité à refleurir et à se naturaliser. Retrouvez-les dans la liste de la fiche « les Bulbes vivaces ».