L’analyse de la terre

imprimer Imprimer   


 

L’analyse de la terre :

Clé de réussite d’un beau jardin !

 

Pour créer et faire croître son jardin, il est essentiel de planter des variétés végétales et potagères en harmonie avec son environnement, son exposition et la nature du sol. Ce dernier élément est indispensable pour se garantir de belles et longues croissances…
 

Comment reconnaître la nature de son sol ?

3 grandes familles constituent votre sol : la texture physique, le PH et la matière organique.

1/ La texture physique :

- Argileux : la terre est compacte et colle au doigt.

  • Bêcher avant l’hiver.
  • Alléger la terre avec de la tourbe, compost ou fumier.
  • Apporter un amendement calcaire

- Limoneux : la terre est soyeuse et douce au toucher.

  • Limiter le tassement.
  • Apporter du compost.

- Sablonneux : la terre est légère et ne se motte pas.

  • Apport de matières organiques en masse et d’engrais au fur et à mesure des besoins.
  • Apport d’eau régulier.

2/ Le PH :

PH FAIBLE
Entre 4 et 6

PH OPTIMAL
Entre 6.5 et 7.5

PH ELEVE
Supérieur à 8

  • Sol dit acide
  • Plantes qui s’y plaisent : bouton d’or, prêle, bruyère, rhododendron…
  • Légumes et fruits : fenouil, persil, fraise, framboise…
  • A faire : apporter un amendement calcaire.
PH idéal pour le système racinaire des plantes.
  • Sol dit basique ou alcalin
  • Plantes qui s’y plaisent :primevère, coucou, coquelicot.
  • Légumes et fruits :  myrtilles, céleri, ciboulette, poireaux…
  • A faire : apport de tourbes blondes.


3/ Les matières organiques

Ne l’oubliez pas : votre terre est vivante ! Toute une population de micro-organismes y fourmille pour la rendre toujours plus fertile et agit à différents niveaux : réserves en eau et nutritive, stabilité de la structure… Plus souvent appelé « humus », vous pouvez aider à le reconstituer grâce à l’apport de compost.
 

Le soutien du jardinier

Quelques gestes simples et apports réguliers sont à effectuer par le jardinier, pour l’aider à être plus riche. Attention, vous ne pouvez pas changer totalement la nature de votre sol, mais l’aider à être un bon support à la croissance de vos cultures. 

  • L’air : réaliser un bon bêchage avant de semer / planter pour bien aérer votre terre.
  • L’eau : pour réussir vos plantations, n’oubliez pas de bien arroser au soleil couchant.
  • Les amendements : fumier, compost, tourbe… servent à améliorer votre terre.
  • Les supports de culture : terreaux, terre de bruyère aident à corriger le PH de votre terre.
  • Les éléments nutritifs : apporter de l’engrais au fur et à mesure des besoins des plantes car elles se nourrissent essentiellement d’azote, de phosphore et de potassium.
     

Le Conseil + Jardin Biodiversité

Si vous souhaitez être sûr de la catégorie de votre sol : faites le test de la boule.

Mode d’emploi :

- Prenez une poignée de terre et malaxez-la entre vos mains pour essayer d’en faire une boule.

- Si vous réussissez facilement : votre terre est argileuse.

- Si votre boule est fragile : votre terre est tourbeuse.

- Si votre boule est impossible à réaliser : votre terre est sableuse. 

Commentaires

  1. germain a répondu :

    Comment calculer le ph?merci de me répondre.

    • Jardin Biodiversité a répondu :

      Des trousses d’analyse de PH sont en vente en jardinerie.
      Le principe est de mélanger un peu de terre avec un liquide réactif.
      La couleur obtenue est à comparer avec le nuancié présent dans la trousse d’analyse.
      Le chiffre obtenu vous indiquera si votre sol est acide, basique ou idéal pour les plantes.

Réagissez à cet article

*